Programme municipal

Préambule: Le collectif DAL qui regroupe des personnes actives dans le social, la défense des Aînés, des locataires et de l'emploi entend participer aux prochaines élections municipales. Il s'associe à toutes les forces qui luttent pour maintenir et développer une protection sociale, la défense des personnes âgées, des locataires, la construction de logements sociaux, la préservation de l'emploi et une protection active de l'environnement urbain. Il présente, dans cet esprit, le programme qui suit.


Finances

Centimes additionnels

Tout programme passe par de bonnes finances et c'est la raison pour laquelle nous entendons maintenir au niveau actuel le niveau de prélèvement des centimes addi-tionnels en Ville de Genève et dans un certain nombre de communes de l'agglomération. Dans cet esprit, nous nous élevons contre la suppression de la taxe professionnelle annoncée par le Conseil d'Etat qui rapporte, bon an mal an, à la seule Ville de Genève, un montant de l'ordre de 100 millions, sa suppression n'aurait que peu d'effet sur les entreprises et ne vise qu'à satisfaire une clientèle électorale. Nous refusons également l'imposition sur le lieu de domicile qui, si elle était appliquée, réduirait également les recettes des communes. Enfin, pour conclure, notre association s'oppose résolument à la réforme des entreprises (RIE 3) qui réduirait notablement les recettes fiscales des communes et de la Ville de Genève, en particulier.

Soutien aux entreprises

La Ville et les communes dans leur rôle de proximité ont un rôle de défense de l'emploi. La Ville doit absolument recapitaliser la Fondetec. Cette fondation apporte un soutien important à de petites entreprises qui sollicitent des prêts de la part des banques sans succès.


Emploi

La Ville et les communes se doivent en pleine crise économique de soutenir l'emploi et de lutter contre le chômage. Il convient, dans cet esprit, en Ville notamment, d'affecter plusieurs millions au fonds chômage afin de financer des projets portés par des entreprises ou des associations actives dans le domaine de l'insertion professionnelle . Cette démarche permettrait de créer de nombreux emplois. Parallèlement le nombre d'apprentis accueillis au sein de l'administration municipale doit être augmenté. Une attention particulière devrait être portée à des projets destinés à des jeunes sans formation afin de leur éviter la précarité et parfois la délinquance.

Une administration fondée sur l'égalité

Il est pour nous essentiel, conformément à la loi fédérale sur l'égalité d'assurer les mêmes droits aux hommes et aux femmes. A travail égal, salaire égal. Les ré-munérations des unes et des uns doivent donc être rigoureusement identiques. Il subsiste toutefois des différences dans certains services qui tardent encore à engager des femmes. Nous exigeons donc que l'égalité soit pleinement réalisée. D'une manière générale, toutes les discriminations liées au sexe, à un handicap ou à une orientation sexuelle doivent être abolies.

0,7% pour le développement

La plupart des communes se sont engagées à attribuer le 0,7% de leur budget de fonctionnement pour l'aide au développement mais cet objectif n'est pas encore réalisé, loin de là. Nous leur demandons, par conséquent, d'atteindre ce pourcentage afin de permettre aux pays en développement de maintenir des emplois sur place et d'éviter les drames de la migration économique.


Social

Petite enfance et jeunesse

Le social est placé au coeur de nos préoccupations. Il faut, en ce qui concerne la petite enfance: répondre à une demande croissante des familles en construisant de nouvelles crèches et municipaliser enfin ce secteur important de la Ville de Genève et des communes. Il convient, par ailleurs, de développer l'offre d'activités proposée aux jeunes et à la population en augmentant les subventions accordées aux maisons de quartier et en leur attribuant de nouveaux locaux.

Nos aînés

Les aînés ressentent particulièrement les effets de la crise: augmentation des primes de l'assurance maladie, coût des loyers non répercuté malgré la baisse du taux hypothécaire et les menaces de démantèlement de prestations. Nous nous battrons afin que les prestations municipales accordées aux personnes âgées ou handicapées bénéficiaires du SPC soient maintenues malgré la volonté de l'Etat qui souhaite les faire disparaître. Nous nous battrons également pour que la Ville et les communes puissent participer dans une plus grande mesure à l'effort entrepris en faveur de la construction d'EMS. En particulier à Sécheron où le projet est actuellement bloqué.

Le sport

De nombreux jeunes le demandent, les sports de rue doivent trouver leur place en ville. Il est donc nécessaire de réaliser des installations telles que: des skate-plaza, des structures à grimper et des panneaux mobiles de basket dans les différents quartiers de l'agglomération urbaine. Des équipements permettant aux personnes âgées d'exercer leur équilibre, leur latéralité, leur adresse et leur force pourraient être également réalisés dans les parcs ou dans les rues piétonnes. L'appui au mouvement junior a, quant à lui, besoin de davantage de soutien et il est donc nécessaire d'améliorer l'aide apportée aux jeunes dans un certain nombre de clubs. Le sport féminin ne doit pas non plus rester en reste. Un effort particulier doit être entrepris dans ce domaine encore très marginal dans plusieurs disciplines sportives.

Les associations

De nombreuses associations font un énorme travail pour la collectivité dans le domaine de l'environnement, du social, de la culture et du sport. Elles ont certes recours à des bénévoles mais emploient aussi des permanents. Il n'est donc pas normal de geler leurs subventions, au nom de la rigueur budgétaire, et de mettre ainsi en danger des emplois. Nous nous battrons, par conséquent, pour une meilleure reconnaissance du tissu associatif dans les communes et dans le canton.

Droit de vote des étrangers

Les personnes de nationalité étrangère habitant dans notre canton peuvent voter au niveau municipal si elles ont résidé depuis huit ans en Suisse. Il n'est pas normal que leur droit s'arrête à un vote électif et que le droit d'éligibilité leur soit interdit. Nous nous battrons, avec certaines associations, pour que demain le droit de se présenter à une élection municipale leur soit pleinement reconnu.

Laïcité

La Ville de Genève et les communes doivent, conformément à l'article 15 de la Constitution fédérale garantir la liberté de conscience et de croyance. La Ville de Genève et les communes ne doivent donc pas opérer de discriminations quant aux demandes de construction d'édifices cultuels dans des lieux appropriés.


Culture

Des coûts mieux partagés

La culture doit être défendue en tant que telle sans négliger la culture dite alternative ou émergente dans ses manifestations musicales, théâtrales, plastiques, picturales ou écrites. Il convient au sujet des grandes fondations qui participent à la vie culturelle de faire appel à une plus grande participation de l'Etat, voire de la Confédération pour des institutions qui comme le Grand Théâtre ou la Comédie ont un caractère cantonal voire régional. Cette participation ne signifie pas que la Culture doive être entièrement prise en charge par l'Etat mais bien, pour ces grandes institutions, une meilleure implication de l'Etat et des communes. Nous estimons, par ailleurs, nécessaire de développer l'offre de nos musées et nos théâtres. Nous soutenons, dans cet esprit, un subventionnement partagé de la Ville et de l’Etat pour la Nouvelle Comédie.


Mobilite

Mobilité urbaine

Les normes OPB et Opair sont constamment dépassées, certaines rues sont saturées par le trafic automobile générant de la pollution atmosphérique. Malgré cela, la Ville de Genève cautionne la construction de très grands parkings en plein centre (Clé de Rive). Nous dénonçons cette politique qui va a l'encontre du Plan directeur cantonal. Celui-ci préconise la construction de parkings relais à la périphérie afin de privilégier l'utilisation des transports publics, de la bicyclette et de la marche en Ville et dans toute l'agglomération. Comment imaginer, en effet, que demain des visiteurs préféreront garer leur voiture à Genève-plage plutôt qu'à Rive, au coeur de la ville ? Nous nous battrons contre la réalisation de tels parkings commerciaux et défendrons la mise en place de pistes cyclables en site propre et la réalisation de rues piétonnes dans tout le périmètre urbain. Dans ce sens, nous appelons au développement des transports publics et à l'augmentation des fréquences et à l'amélioration de l'offre des TPG.

Les personnes à mobilité réduite

Malgré l'effort entrepris depuis quelques années, le retard pris dans la réalisation de certains équipements est malheureusement patent: ascenseurs inadaptés, bordures de trottoirs insuffisamment abaissées, absence de seuils adaptés pendant des travaux, caisses placées trop en hauteur dans les parkings, notable insuffisance de places réservées aux handicapés, panneaux de stationnement non visibles, véhicules stationnant sur les trottoirs, chemins impraticables dans les parcs (racines). On le voit, cette liste non exhaustive est longue. Un sérieux effort dans donc être entrepris afin de permettre aux handicapés de pouvoir se déplacer partout dans nos communes.


Logement

Construction de logements à bon marché

Malgré l'effort entrepris depuis quelques années, le retard pris dans la réalisation de certains équipements est malheureusement patent: ascenseurs inadaptés, bordures de trottoirs insuffisamment abaissées, absence de seuils adaptés pendant des travaux, caisses placées trop en hauteur dans les parkings, notable insuffisance de places réservées aux handicapés, panneaux de stationnement non visibles, véhicules stationnant sur les trottoirs, chemins impraticables dans les parcs (racines). On le voit, cette liste non exhaustive est longue. Un sérieux effort dans donc être entrepris afin de permettre aux handicapés de pouvoir se déplacer partout dans nos communes.


Securite

Retour à l'îlotage

Tout habitant a droit à la sécurité. La situation s'est notablement dégradée depuis quelques années. Nous pensons cependant que cette sécurité doit passer par l'îlotage. Nous appelons donc - après l'acceptation de la loi sur les APM (Police municipale) par le Grand Conseil - à l'engagement d'une centaine de nouveaux agents et à la création de nouveaux postes en ville de Genève. Nous demandons, à cet égard, une présence continue de ces agents dans certaines rues sensibles et aux abords des préaux. Il faut encourager aussi leur implication dans la vie sociale du quartier en participant notamment régulièrement aux assemblées de maisons de quartier ou d'associations d'habitants. Le DAL soutient également la mise en place de correspondants de nuit réalisée dans quelques communes afin de régler la problématique des nuisances sonores par la prévention et la concertation plutôt que la répression.


Voirie et recuperation

Des revenus mieux répartis

La Ville et les communes de l'agglomération récupèrent et recyclent les déchets, ce qui est bien. Mais elles externalisent, la plupart du temps, le recyclage, ce qui met souvent un voile sur l'aspect financier de cette opération. Il serait souhaitable que les autorités reprennent la main car le prix des matières premières ayant augmenté, il est fort dommage de se priver ainsi d'une part des revenus du recyclage. Il en va presque de même au sujet de la propreté et du nettoiement où l'on préfère souvent confier le travail supplémentaire à des entreprises plutôt que d'engager de nouveaux collabo-rateurs afin de conserver une tâche qui relève du secteur public.


Defense du secteur public

Municipalisations, externalisations...

Le report de la municipalisation des crèches, des résistances quant à l'incorporation des ludothèques au secteur public, l'externalisation de certaines tâches communales mais également les menaces concernant la suppression de certains bureaux de poste pourtant bien fréquentés dans les quartiers, nous invitent à défendre et à développer un secteur public très menacé, en butte aux tenants d'un néolibéralisme absurde qui vient d'entraîner toute notre planète dans une débâcle financière et économique.